Lettre de la directrice aux lecteurs de la Bibliothèque des Lettres de l'ENS

Publié le par Madame Canto-Sperber

Paris le 31 octobre 2006

   Chers amis des Bibliothèques Lettres (Ulm – Jourdan) de l'École normale supérieure,
    
À la suite des courriers que nous avons reçus, nous voulons par cette lettre dissiper plusieurs malentendus et vous donner des éléments d’explication quant au financement des Bibliothèques Lettres de l’ENS.

Le principe et le montant, élevé en effet, des frais de bibliothèques ont dû être votés au dernier CA de l'ENS (qui s’est tenu le lundi 16 octobre 2006) pour la raison suivante.
La direction de l'ENS doit établir, pour le 1er décembre 2006, le budget des Bibliothèques Lettres Ulm – Jourdan et du réseau informatisé. Or, les besoins de financement des Bibliothèques s'élèvent à 1 200 000 euros. Nous ne disposons, à ce jour, que de 400 000 euros de subventions ministérielles, au titre du Contrat quadriennal. Si la direction de l’École n'avait pas eu l'assurance de pouvoir compter, en ultime recours, sur les ressources financières que représenterait la systématisation des frais de bibliothèque pour tous les archicubes et lecteurs extérieurs, elle aurait été contrainte d’établir le budget des bibliothèques au tiers de leurs besoins. Ce qui aurait signifié, dès janvier 2007, la réduction des acquisitions, la suppression de nombreux abonnements, la restriction des horaires d’ouverture et l’arrêt de l’informatisation. Tel était l’enjeu. Aussi, d’un commun accord, la direction de l’ENS et la direction des bibliothèques ont souhaité disposer, grâce à ce vote du CA, d’une perspective de financement sans laquelle il aurait été impossible de bâtir un budget viable pour les bibliothèques. En tant qu’utilisateurs fidèles de ces bibliothèques, vous auriez été durement pénalisés. Pour éviter qu’une telle situation ne se produise, nous souhaitons élaborer avec vous les meilleures solutions possibles.

Face à la gravité de la situation et au nom de notre souci de préserver l’accès aux bibliothèques pour tous les archicubes, accès qui nourrit et façonne l’unité de la communauté normalienne, voici ce que nous vous proposons.

    La direction de l’ENS a décidé d’allouer aux Bibliothèques Ulm – Jourdan, à titre exceptionnel, une somme importante prise sur les crédits réservés à la gouvernance de la politique scientifique de l'École (laquelle doit en priorité assurer le financement de l'enseignement et de la recherche de l'École scientifique et de l'École littéraire). Reste donc un déficit de financement de plus de 600 000 euros pour les Bibliothèques. Où trouver les ressources qui permettraient de le combler ?

    Une première possibilité serait de garantir la gratuité de l’accès aux bibliothèques et de n’appliquer les frais votés aux CA qu’aux lecteurs qui empruntent (avec la possibilité d’un paiement en deux échéances). Une précision : les frais de 200 euros qui avaient été prévus pour les lecteurs extérieurs ne concernent qu’une catégorie restreinte de lecteurs (professeurs des universités américaines, essentiellement).


    Une deuxième possibilité est l’appel aux dons. C’est celle que nous voulons privilégier. Plusieurs d'entre vous ont déjà généreusement aidé nos bibliothèques. Puisque désormais vous savez quels sont nos besoins, nous espérons que l’appel au volontariat pourra représenter une solution réaliste et praticable. De plus, soyez bien conscients du fait qu’un don volontaire présente un avantage fiscal important puisqu’il permet de déduire 60% de son montant de votre imposition. Vous auriez libre choix de la somme donnée et cette solution pourrait, dans l’hypothèse d’un élan de générosité partagée, contribuer chaque année à combler notre déficit à hauteur, par exemple, de 200 000 euros. Elle aurait également l’avantage de fortifier la communauté des lecteurs à laquelle vous êtes si fidèlement attachés, comme en témoignent vos courriers.

    Cette possibilité est une solution de rechange par rapport à la première possibilité que nous avons évoquée. Nous nous donnons jusqu’à la fin de l’année universitaire pour apprécier, grâce à votre générosité, sa capacité de soutenir notre effort de financement. Si elle s’avérait impraticable, nous opterions pour la première solution mentionnée plus haut.

    Toute suggestion serait bienvenue, et nous vous invitons à nous faire part de vos remarques à l’adresse suivante : amis-bibli@ens.fr

    Il va sans dire que pour nous, dans la nécessité présente de trouver, avec votre aide, un financement réaliste des Bibliothèques Ulm – Jourdan, nous voyons l’occasion d’un appel à la solidarité normalienne et, au-delà, à celle de la communauté des lecteurs, dont le prix est immense à nos yeux et que nous voulons préserver. Une telle demande à vous adressée ne nous dispense pas de poursuivre nos négociations auprès de la sous-direction des bibliothèques. Mais soyez bien conscients du fait que si nous ne disposons pas des moyens de financement appropriés, les activités des Bibliothèques Lettres, notre bien commun et ciment de notre communauté normalienne, devront s'en trouver, bien malgré nous, réduites.

    Avec nos sentiments dévoués et amicaux.






Monique CANTO-SPERBER                    Laure LÉVEILLÉ

Publié dans Lettres et échanges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Soldat Inconnu 11/11/2006 15:17

Question dons à la Bibliothèque, il est admis que les archicubes déposent gratuitement et avec le sourire leurs productions intellectuelles à la Bibliothèque.Peut-on savoir si les ouvrages de Madame Canto-Sperber ont été acquis par ce biais, ou achetés ?Ce serait une bonne méthode d'évaluation de l'évergésie directoriale, non ?