Lettre à Monsieur le Président du Conseil d'Administration de l'ENS

Publié le par Collectif pour la défense de la Bibliothèque de l'ENS

Monsieur le Président du Conseil d'Administration, cher archicube,

Vous ne pouvez ignorer l'ampleur des réactions qu'a provoquées la décision de rendre l'accès à la bibliothèque payant à partir de 2007. 1355 élèves, anciens élèves et lecteurs autorisés ont signé en moins de trois semaines la pétition qui a été lancée presque immédiatement, que nous joignons à ce courrier.

De nombreuses lettres personnelles ont été adressées à Madame la Directrice, allant dans le même sens. Au fur et à mesure que la nouvelle se répandait, nos camarades ont manifesté leur stupeur et leur indignation de se voir chasser par une taxe inique d'une maison dont on leur avait appris qu'elle était la leur pour toujours.

Madame la Directrice semble avoir pris la mesure de l'ampleur du problème, et donc de l'erreur dramatique qui a été commise, puisque elle a répondu fort aimablement à ces requêtes, et, dernièrement, dans une lettre adressée à certains d'entre nous "La question des frais de bibliothèque sera entièrement reprise. J'avais cru comprendre que les esprits étaient prêts à cette mesure. Ce n'est manifestement pas le cas. Il faut donc revoir la question du financement de la bibliothèque. Je n'ai absolument pas envie de créer la division au sein de la communauté des archicubes, dont nous avons un réel besoin, car je crois que l'Ecole peut être menacée" et se donne pour priorité de rétablir la sérénité.

Cependant, elle répond à notre dernier courrier, où nous soulignions que la première condition du retour à la sérénité était l'annulation par le prochain Conseil de la décision du précédent que l'ordre du jour du Conseil d'administration ne dépend nullement d'elle, mais de vous.
Nous nous adressons donc à vous pour vous prier instamment de mettre à l'ordre du jour du prochain Conseil l'annulation de la décision prise le 16 octobre et l'ouverture d'un véritable dialogue, incluant tous les lecteurs, sur les moyens d'assurer la survie et le développement de la maison de Lucien Herr, de notre maison.

Dans l'espoir que vous pourrez prendre la seule décision qui permette de rétablir la sérénité et de mettre fin à une crise grave qui a eu le mérite de montrer l'attachement de la masse des lecteurs à notre bibliothèque et aux principes qui, depuis plus d'un siècle, en ont fait ce qu'elle est, nous vous prions, Monsieur le Président, cher archicube, d'agréer la cordiale expression de nos meilleurs sentiments normaliens.

Le Collectif pour la défense de la Bibliothèque de l'Ecole Normale Supérieure
Notre site web: http://collectifbiblio.free.fr

Publié dans Lettres et échanges

Commenter cet article